To Éric

La route chante,
Quand je m’en vais.
Je fais trois pas,
La route se tait.

La route est noire,
À perte de vue.
Je fais trois pas,
La route n’est plus.

Sur la marée haute,
Je suis monté.
La tete est pleine,
Mais le coeur n’a pas assez.
Sur la marée haute,
Je suis monté.
La tete est pleine,
Mais le coeur n’a pas assez.

Mains de dentelle,
Figure de bois,
Le corps en brique,
Les yeux qui piquent.

Mains de dentelle,
Figure de bois.
Je fais trois pas
Et tu es là.

Sur la marée haute,
Je suis monté.
la tete est pleine,
Mais le coeur n’a pas assez.
Sur la marée haute,
Je suis monté.
la tete est pleine,
Mais le coeur n’a pas assez.


Lhasa, la Marée haute, the Living Road, 2003

Advertisements

If you want to say something... Just say it.

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s