Je ne m’arrêterai pas

je ne m’arrêterai pas.
Cette fois la  machine est lancée. Personne ne l’arrêtera. Personne.

Longtemps j’ai entendu dire que j’étais passable.
Alors j’ai tout quitté, suis allée à la montagne, à la campagne. Mais la locomotive était toujours bloquée et les vaches me regardaient.
Le chemin se fit à pied, par voix détournée.
Wagons, détachables ? Vaquons, vaquero !
Je suis retournée à la montagne, à la campagne fuyant la plage. Il paraît que je suis « pas sable ».

Mais moi, je l’aime cette sècheresse !
J’aime l’eau, l’océan, l’immensité, le vent, l’iode, la brûlure, le soleil, ses rayons, ton sourire.

Vendredi 1° mars 2013

Advertisements

If you want to say something... Just say it.

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s